Bonjour à tous, 

La prochaine rencontre du cercle Engagement et communauté aura lieu, contre habitude, le deuxième samedi du mois, sur les lieux habituels et en présentiel. Donc, on vous donne rendez-vous samedi 8 octobre 2022 au 660 rue Villeray, Montréal (Plus de détails sur le groupe permanent et sa prochaine réunion en cliquant sur ce lien.)

 

 


 

 

L'Assemblée générale annuelle des membres a élu un nouveau conseil sur lequel siègent six membres. Mais l'Assemblée n'a fait que décider d'un projet stratégique qui concernera le futur et la viabilité du MEC. Pour cette raison, le message du président sortant reste d'actualité et peut être lu ci-dessous.

Voici les nouveaux administrateurs siégeant sur le Conseil et l'attribution des postes d'officier:

 

Louise Royer, présidente du Conseil

Gilles Babin, vice-président

Jean Marc Bougie, Secrétaire

Margaret MacCormack, trésorière

Michelle Lahaie, conseillère

Sylvie Bertrand, conseillère

 

Bienvenue à tous en poste, et bonne continuation dans l'esprit de communauté.

 


 

LE MEC POURSUIVRA-T-IL LA MISSION DE SA VOCATION ?

Thierry Roger, président sortant du Conseil d'administration, vous suggère vivement cette lecture:

En 1992 j'ai participé à mon premier atelier de développement de l'esprit de communauté – en anglais, aux États-Unis, ce qui s'appelait « a Community Building Workshop » (CBW).


La même année, je rencontrais Margaret MacCormack de Laval au Québec, laquelle avait déjà une bonne expérience des CBW (avec son mari, feu Hugh MacCormack). Comme ce type d'ateliers n'était pas disponible au Québec, ni en Français ailleurs, nous avons décidé d'en organiser. C'est ce qui a conduit à la naissance en 1992 du Mouvement pour l'esprit de communauté (MEC par la suite dans le texte). Par la suite, très tôt, Denis Paul Bouffard – un autre québécois – que j'avais rencontré lors de ma première expérience CBW, se joignit à nous deux.


Les ateliers que le MEC mit sur pied au Québec étaient similaires à ceux offerts aux États-Unis, se déroulant durant une fin de semaine commençant le vendredi soir. Ceux-ci avaient pour but de permettre aux participants d'expérimenter le Développement de l'Esprit de Communauté – par la suite on dira DEC – dans un groupe. Pour une histoire complète de l'origine américaine de cette approche humaniste développée par le Dr. Scott Peck, voir le document ici, qui explique la naissance du MEC : Communitas, version en Français.


En 1995, le MEC a été incorporé comme organisme à but non lucratif au Québec. En 1997, l'organisme bénéficiait du don d'une personne ayant participé à un de nos ateliers : 100 000$. Grâce à cette somme et aussi à l'énergie et l'enthousiasme des membres qui se joignirent au mouvement, 39 activités ont été offertes par le MEC, dont une Conférence Internationale à Châteauguay (70 participants), 5 conférences diverses, 3 ateliers de fin de semaine en milieu carcéral, 23 ateliers publics d'une fin de semaine entière et 7 mini-ateliers d'une demi-journée. 886 personnes ont pris part à ces événements. Au cours de cette période, le MEC a également développé un programme de formation de facilitateurs, ce qui permit à l'organisme de se doter de six facilitateurs chevronnés, chargés de guider discrètement les participants lors des ateliers.


Durant ses 30 ans d'existence, j'ai pu constater que le MEC avait d'abord connu une période initiale de croissance, à laquelle succéda une longue phase de déclin. Depuis l'an 2010, environ, le nombre d'ateliers offerts par le MEC est tombé à un atelier par an, voir un par deux ans, par manque de ressources renouvelées en membres actifs. Depuis ce temps-là similairement, le noyau du MEC en termes de ressources humaines, de personnes dédiées à sa vocation et son soutien, oscille entre cinq à sept personnes. À elles seules, elles constituent le conseil d'administration, le cercle de la formation et facilitation, le cercle du groupe d'engagement vers la communauté (le groupe du premier samedi du mois chaque mois) et le cercle des activités. Depuis 2020, les activités publiques du MEC sont suspendues (sauf les réunions mensuelles du 1er samedi  du mois) en raison des mesures liées à la pandémie.


Pour ce qui est des membres du conseil, ils ont vieilli. Deux d'entre eux ont plus de 80 ans. Un autre nous a quitté récemment: il s'agit de Gilles Cadrin, un membre pilier du MEC, décédé il y a quelques mois. Il n'y a pas vraiment de relève au sein de ce groupe.


Le portrait qui vient d'être évoqué m'incite à passer un message clair et précis. Actuellement, le MEC en tant qu'organisme fait face à deux choix :


• Soit qu'une relève est trouvée et prenne à son compte la vocation du MEC pour la prolonger,
• Soit que le MEC, en tant qu'institution, a fait son temps et est appelé tout bonnement à disparaitre.

La continuation du MEC est une option viable. Il détient encore 70 000$ en capital. Il peut toujours offrir au public un certain nombre de produits (ateliers de fin de semaine, mini-ateliers) et même en développer d'autres. Pour ceux ou celles qui croient que le MEC n'a pas encore déployé tout son potentiel, il y a là une occasion de s'engager et de servir. Pour que cela réussisse, l'organisation devra toutefois reprendre vie et possiblement revoir en profondeur son fonctionnement.


La dissolution du MEC est également une option légitime. Scott Peck, notre grand penseur et instigateur de la méthodologie dont le MEC a fait sa vocation, prédisait qu'un groupe qui n'arrive pas à l'état de communauté, le plus souvent sombrerait dans l'institutionnalisme, c'est-à-dire suivrait la trace de toutes ces organisations qui perdurent, parfois ayant perdu toute perspective de leur mission. Un organisme qui a mené à bien sa mission d'éducation, qui a divulgué longtemps son message à bon escient, est parfois appelé à disparaitre, plutôt que de s'enliser dans un mode institutionnel.


Comme nous sommes de toute évidence à la croisée des chemins, j'invite donc cette Assemblée générale annuelle des membres du MEC à se prononcer sur cette importante question. Si vous avez participé dans le passé à des activités du MEC et si vous avez tiré profit et sagesse de cette méthodologie humaniste dans votre vie, le moment de considérer prolonger la vocation du MEC est venu pour vous. Vous êtes conviés à venir vous exprimer et, éventuellement, soutenir le MEC.

Merci de me lire.

Thierry Roger, président sortant du MEC inc.

 

Fichiers:
Communitas, une monographie du Développement de l'Esprit de Communauté Version:Importable





Créé le
Taille de fichier
Clics
2022-08-17
471.61 KB
81

 

 

 

 

 


 

In memoriam

img 1638-recadre

Gilles (Ratté) Cadrin, 1942-2022 (conjointe survivante: Johanne Forget)

Membre du MEC depuis 1995, il en fut président du Conseil dans le début des années 2000. Mais surtout, il avait à cœur l'esprit de communauté tel qu'il peut se développer dans les groupes qui y travaille.

Dans cette passion, il était le théoricien examinant la méthodologie proposée par Scott Peck. Reprenant les travaux de ce dernier pour le compte du Mouvement, il en analysa les principes en profondeur, et les codifia pour le MEC. Le fruit de ce labeur peut être trouvé dans, en particulier, un document: "Communauté et développement - l'approche de Scott Peck revue par le Mouvement vers l'esprit communautaire".

Gilles était aussi un facilitateur agréé du MEC et, ancien professeur de formation, un formateur à la facilitation. Il avait, en effet, été un des artisans du programme de formation à la facilitation élaboré par le Mouvement, et avait ainsi formé, de concert avec deux autres membres, plusieurs facilitateurs du MEC.

Sans doute est-ce l'homme, plus qu'autre chose, qui nous manquera le plus, par sa présence, sa bonté et son esprit de communauté.

 


 

 

Contact

Mouvement vers l'Esprit communautaire!

Adresse: 3090, boulevard des Mille-Iles

Laval, QC H7J 1E7

Tel: +(450) 666-1916

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

...

Événements planifiés

Septembre 2022
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Octobre 2022
D L Ma Me J V S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

FAQ

De quand date le M.E.C.?

Le mouvement pour l'esprit communautaire a commencé par un cercle de trois fondateurs en 1992, à son adresse actuelle à Laval.

Par la suite, le mouvement s'est incorporé comme organisme à but non lucratif pour promouvoir l'esprit de communauté.

READMORE

Est ce qu'il y a des réunions régulières?

Normalement, un cercle appelé Cercle d'engagement et de communauté existe et se réunit chaque premier samedi du mois. En raison de la pandémie actuelle, le groupe ne peut plus se réunir physiquement. Les rencontres virtuelles sont maintenant organisées et accessible au public.

Les réunions débutent à 9 h 30 et se terminent à 12 h 30.

[Le lieu de la réunion est habituellement au Centre communautaire Villeray, 660 rue Villeray, à Montréal (Métro Jarry à 3 coins de rue)]

Pour plus d'information, cliquez ICI.

READMORE

Quel intérêt y a-t-il à devenir membre du M.E.C.?

1. Contribuer à un mouvement qui travaille à la paix.

2. Se solidariser avec d'autres personnes engagées à solidifier les liens à l'intérieur des famililles, des milieux de vie, des paroisses, des municipalités, etc.

3. Développer ses propres habiletés à vivre une communication authentique, non violente, pacifique.

READMORE

Comment devenir membre?

Première condition: avoir suivi un atelier ou un mini-atelier.

Deuxième condition: faire une demande d'adhésion avec le formulaire approprié.

Troisième condition: payer une cotisation (25$) ou un montant symbolique.

READMORE